Amélioration continue et nouveau Label qualité pour les membres de l’Alliance

Les membres d’Alliance Droits et Santé sont pour la plupart engagés depuis plusieurs années dans une dynamique d’amélioration continue de leurs actions. C’est une exigence commune qui a été fondatrice de l’identité du réseau. Dès le départ, les membres ont identifié la nécessité que chaque structure travaille individuellement au développement de ses capacités. Pour pouvoir pleinement jouer son rôle dans les changements politiques et sociaux en faveur de la santé et des droits des femmes au niveau national, régional et international, il faut aussi consolider son organisation !

Un autodiagnostic organisationnel et institutionnel et des moyens pour conduire les changements à atteindre

Adaptée de l’EFQM (European Foundation for Quality Management), une méthodologie d’autodiagnostic a été développée par Equipop, chargée de l’appui technique, en étroite collaboration avec les membres d’Alliance Droits et Santé. L’idée de cette adaptation était de mettre au point une démarche non normative et adaptée aux associations de petite et moyenne taille. L’outil SCAN est un des résultats de ce travail et a ensuite été largement diffusé dans chacun des pays des membres de l’Alliance grâce à de nombreux ateliers. Dans un deuxième temps, un Fonds d’appui au Développement Organisationnel (Fonds DO) a été créé pour soutenir les associations qui le souhaitaient, dans leur démarche de structuration et de professionnalisation. Depuis son existence, plus de 40 projets d’amélioration ont vu le jour. Les projets financés sont de plusieurs types : élaboration d’un plan de développement, mise en œuvre d’une stratégie de communication, accompagnement à la mobilisation de ressources financières, mise en place d’une politique de gestion des ressources humaines, développement d’une stratégie de plaidoyer, réalisation de capitalisation des activités, renforcement du système de suivi et évaluation, acquisition et déploiement de logiciel comptable… Autant d’actions qui peuvent être clés pour le développement et le bon fonctionnement d’une association, mais que nombre d’entre elles ne peuvent conduire, faute de financements spécifiques, de temps à leur dédier et d’un accompagnement personnalisé.

Le Label ampli : pour reconnaître le travail accompli, soutenir les efforts à poursuivre et apprendre les unes des autres

Aujourd’hui, un processus de labellisation vient compléter ce dispositif. Le label ampli a pour vocation de soutenir les efforts et la motivation des associations membres d’Alliance Droits et Santé et des partenaires d’Equipop qui se sont engagées dans cette démarche qualité. Outil de réputation, il permet une réelle valorisation des efforts des associations vis-à-vis des parties prenantes, salarié·e·s, partenaires et financeurs. Outil de réseau, il permet le développement de communautés de pratiques, favorise les échanges entre pairs et offre de nombreuses opportunités de partenariat. C’est ainsi un levier pour alimenter une culture commune du développement organisationnel entre associations actives en faveur de la santé et des droits des femmes.

Gageons que de nombreux membres d’Alliance Droits et Santé s’engagent dans cette juste reconnaissance de leurs efforts

Related Posts